Revenir en hautAller en bas


Boryokudan - Mafia Forum
Yaoi/Yuri/ Hentai
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 「 Takahashi Sadaharu 」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 24
Âge :
Situation : Libertin - ♂ & ♀
Métier : Faire tomber les têtes ~

MessageSujet: 「 Takahashi Sadaharu 」   Sam 24 Mar - 22:21

    • 素性 Information - Identité
      « Votre seconde vie, votre personnage ♪ »
I. Takahashi Sadaharu
    Le patronyme de mon père, conjugué à un prénom trop long. C'est tout.

II. Âge :
    24 ans - 21.12.1987, Kyoto.

III. Sexualité :
    Bisexuel

IV. Rang :
    Yakuza - Wakagashira

V. Métier :
    Trop hétérogène pour être entièrement étalé.

V. Crédo :
    « Faites ce que je dis, pas ce que je fais. »

    • 性格 Ce qui se cache au plus profond...
      « Ne vous perdez pas, surtout. »

Jeune homme foncièrement placide & faisant preuve d'un flegme inflexible & glacé, Sadaharu est un individu brillant, à la franchise coupante & caustique. Il n'existe pour ainsi dire qu'une ténue poignée de faits & d'êtres qui parviennent à le soutirer du joug constant de son alarmante indifférence. Son attitude posée ne s'altère en rien, pas même en les situations saturées de drame & de panique qu'il subit quotidiennement, son rôle de Yakuza haut placé le forçant à conserver cette fabuleuse ataraxie qui aura achevé de faire partie intégrante de son être alambiqué. Sadaharu possède cette mirifique propension à tempérer pour mieux sceller, même dans l'immédiat, les brûlantes ardeurs de ses proches les plus effrénés & lui seul est franchement apte à contenir les trop belliqueux élans de son supérieur & meilleur ami, Tahei. Quelques mots glissés sur un ton, doucereux & impérieux à la fois suffisent à réfréner la fureur noire de son camarade. De même, il n'hésitera que rarement à faire part de ses impressions à ce dernier, s'il estime ses décisions trop calleuses, les avortant afin de mieux les étudier, les assagir. Ses expérience & génie lui valent constamment d'être la genèse de bien des projets & autres dissemblables opérations menées par son clan. En le même ton, le jeune homme est grandement estimé par la quasi-plénitude de ses confrères, qu'ils soient moins bien gradés ou non, ces derniers lui conférant une considération presque obséquieuse que le Wakagashira n'est totalement certain d'apprécier. C'est un garçon charismatique - bien que ce trait soit davantage celé derrière un opaque voile ombrageux - & rares sont les scènes où Sadaharu abrase sa tranchante éloquence. En fait, il n'y a sûrement & exclusivement que ses deux amis, Tahei & Jun, les plus précieux en cette vaste masse d'insipides individus, qui soient réellement aptes à lui faire omettre ses mots & corroder complètement sa répartie passionnée. Il mène sa faction avec un strict devenu coutumier, à l'instar de Tahei dont l'audace est trop inconsciente, jugulant les trop larges écarts de ses hommes lorsque le Kumicho dédaigne cette tâche. Également, la notion d'honneur lui est substantielle ; Sadaharu n'achèvera point un être hostile si ce dernier consent à se rendre de lui-même, & ne flanchera jamais à en atteindre le traître seuil de vendre ses alliés à l'ennemi car après tout, ce sont des valeurs - officiellement - communes aux Yakuza. Peu, voire pas du tout loquace, le jeune blond demeure incroyablement sibyllin quant à sa ténue personne, préservant obscurs ses aspirations actuelles ou le désordre ambiant en l'ogive de son crâne. Personnage méticuleux, Sadaharu affecta très mal le fait de voir son environnement si bien agencé s'ébranler, puis s'envoler en volutes de fumée lorsque Jun, sa tendre amie d'enfance & épuisante camarade de jeux une décennie plus haut, aménagea en son huppé appartement. D'un naturel bordélique, la demoiselle - charmante, sans qu'il puisse le contester - adopta tout bonnement ses aises, renversant définitivement l'ordre omniprésent en ces lieux. Bien qu'agacé par cela, le Yakuza affectionne volontiers sa présence & la chaleur humaine & féminine qu'elle est apte à lui procurer, même lorsqu'elle l'excède avec ses manières de gosse prépubère... Elle l'emmerde littéralement, lorsqu'elle répète ses longues tirades sempiternelles, au sujet des dangers plausibles liés à son addiction au tabac, à la cocaïne, l'emmerde aussi lorsqu'elle omet - volontairement ou non, qu'importe - l'une de ses pièces de lingerie, trop insanes, trop suggestives sur le sofa confortable de leur salon commun, ou s'amuse à lui hurler affectueusement qu'elle meurt de faim, là, tout de suite... Finalement, est-ce cela, l'amour ? Ressentir l'envie de cogner sa belle, puis de l'allonger explicitement, immédiatement après ? & diable, pourquoi est-ce si semblable & singulier à la fois de ce qu'il peut ressentir à l'égard de Tahei... ?

    • 過去 Vous ne pouvez l'oublier...
      « Je n'ai pas eu mal, loin de là. »

« Car j'abhorre étaler les sinueuses limbes de mes rémininiscences révolues, c'est un fait qui me soutirerait presque un long soubresaut d'abomination, à peine dissimulé.

J'eus beau amorcer mon existence, siffler mon originelle expiration au sein de la précédente capitale nippone, l'essentiel de ma jeunesse se vit attribuer comme scène quelque zone purement rurale, infiniment éloignée de l'ambiance malsaine & brûlante des grandes villes contiguës. Précieuse progéniture d'un noble Yakuza & de sa délicate épouse, je fus exclusivement élevé par cette dernière & ses propres parents, mon paternel soupesant mon existence encore insipide, conforté par ma trop faible tranche âge. Son absence ne m'alarma point ; mes génitrice & grands-parents comblant largement cette carence sentimentale. & puis, il y avait cette fillette, sensiblement plus jeune que ma personne, Jun. Un nom sucré, mirifique que je ne me rebutais point à psalmodier, encore & toujours. Elle n'était certes commode, enfant hyperactive qui s'amusait d'un rien, & surtout, se complaisait à amonceler les bêtises, celles mêmes qui convoyaient les plus illustres gifles de l'enfance. & j'avais l'audace, l'inconscience un peu naïve de la suivre dans ses singulières élucubrations, ses manoeuvres - stupides, en y songeant une seconde fois - de délinquante notoire mais indolente. Nos querelles intestines étaient abondantes, peu subtiles personnifications de nos aspirations, notre désir intime d'assujettir l'autre. Ni elle, ni moi ne furent aptes à y parvenir, le premier étant aussi entêté que la seconde. Au grand jamais cependant elles ne s'éternisaient, notre affection mutuelle coupant court à toute envie d'étaler trop longtemps nos boudeuses humeurs. Nous effectuions toujours tout, ensemble. Cette adorable peste me dérobait constamment mes tee-shirts trop larges pour elle, en lesquels elle flottait d'une manière foncièrement burlesque, s'amusait énormément à user ma brosse à dents, négligeant la sienne & me suivre partout où je me rendais... & moi ? Eh bien, je me contentais de la laisser faire, évidemment. Jun fut sans le moindre doute mon premier amour, candide & passionné. & encore aujourd'hui, ce même amour devenu caustique, & incroyablement tenace me ronge jusqu'à l'hémoglobine.

La dizaine révolue, je désertai presque les champêtres contrées pour rejoindre mon géniteur, m'enlisant dans les plus basses entrailles de Kyoto afin de contracter la laborieuse éducation des Yakuza. Je ne saurais énoncer si cette tranche de mon existence fut la plus acerbe, ou l'une des plus mirifiques car non loin de mes onze ans, je fis la rencontre d'un être qui, encore aujourd'hui, est mon meilleur ami. Il eût suffi que son basané regard se heurte au mien, infiniment plus délavé, pour que nous devenions intimes. Oh, il y eut bien ce gamin consumé par l'envie, Nakaaki, toujours là pour nous coller, mais jamais l'ombre de sa présence n'altéra notre amitié déjà intense. Mon cadet & moi luttions souvent, tous deux mués par l'émulation, mais l'aversion n'était aussi carabinée que nous le laissions transparaître. Certes, il ne m'appréciait point & ce sentiment était réciproque, mais nous parvenions à nous supporter sans en aboutir à la violence pure & simple. Aussi cette période fut-elle plaisante, bien que l'enseignement prodigué par mon paternel fut affligeant de complexité. Son contact direct me permit de me blinder, & en l'espace grossier d'une année - si ce n'est moins, j'ignore l'exacte durée ; j'avais contracté la personnalité glacée qui me sied tant & si bien. Lors de mes seize ans, m'estimant suffisamment disposé afin d'endosser officiellement le rôle de Yakuza, mon père me fit introduire au sein de ce cercle clos, redoutable. Bien que brillant, il fallut cependant l'arrivée de Tahei à la tête de notre organisation, suite au décès prématuré de son père, pour que j'accède à un rang confortable & honorable, prenant de court ce pauvre Nakaaki en lui subtilisant - non sans un immense contentement - sa convoitée place de Second. J'estime - très sincèrement - avoir énormément accompli pour notre clan. & je poursuivrai encore, si Tahei me le demandait. J'admire profondément cet homme, n'existerais presque que pour le servir. Nombreux pensent notre relation équivoque, oscillant entre tendresse amicale & licence. Je n'ai absolument rien à leur rétorquer.

Mon coeur est bien trop étriqué pour supporter l'affection mordante que je consacre à Tahei & Jun, tous deux à des lieues entières l'un de l'autre. & pourtant... Un soir, alors que la brune s'écroulait posément sur Kyoto, je pénétrai dans le Black Cherry, affairé, mon arrivée annoncée par le son agaçant que provoquait ce panneau mobile, suspendu au battant, ébauchant en le même élan le silence quasi-religieux qui tomba sur la salle. J'avais quelque entretien avec Nakaaki, au sujet d'une opération que nous menions tous deux, & ce songe m'exaspérait franchement. & hissant plus haut mes prunelles lapis-lazuli, mes iris butèrent contre un faciès poupin, foncièrement féminin & délicat. Une nouvelle barmaid, que je n'avais jamais vu auparavant. & diablement malhabile, à en juger le récipient qu'elle venait de laisser échapper, dans un pli effilé & lamentable. Sa longue chevelure garance me démangea, me forçant à barrer ma vision de son visage fardé. J'esquissai malgré-moi un sourire moqueur en jaugeant les éclats de verre, entre ses phalanges blanches, me dirigeant vers l'arrière-boutique sans désirer m'attarder, l'une de mes mains plongées dans la poche de mon costume, à la recherche d'un paquet de cigarettes que je n'avais pas, vraisemblablement. Je fus cependant forcé de stopper mon avancée, à cause de cette même fille. L'avais-je bien perçu, ce « 'Haru » qu'elle seule se permettait autrefois de prononcer, surnom enfantin que je n'étais jamais parvenu à apprécier ? Je ne bougeai plus, stupéfié. Jun... Était-ce vraiment elle ?

Avant même que la moindre inflexion éraillée ne s'évade de mes lèvres, elle s'était jetée dans l'étau de mes bras, bien que me faisant à peine vaciller sous son geste. Le doute n'était plus permis ; c'était bien Jun, ma meilleure amie que j'avais perdue de vue, il y a plus de dix ans de cela. Finalement, je lui rendais son étreinte saturée d'affection, passant mon bras valide dans son dos lacé alors qu'elle me coupait littéralement la respiration, à me serrer si fort contre son coeur... Je baisai l'épiderme soyeux de sa tempe, après l'avoir dégagé de ses flamboyantes mèches, jurant affreusement avec le blond trop pâle de ma propre chevelure. Nous achevâmes par prendre place à une table vacante, nous esseulant du reste de la clientèle pour converser - je ne me souciais plus de Nakaaki, l'ayant complètement omis au profit de la demoiselle. Jun n'avait point vraiment changé - mentalement parlant ; toujours aussi loquace, elle me narra toutes les péripéties qu'elle avait pu vivre durant mon absence. Elle s'exprima bien longtemps. Tant mieux, car je n'eus qu'à lui confier une chose me concernant : mon affiliation aux Yakuza. J'eus vent également qu'elle ne possédait de véritable logement fixe, & que ses moyens étaient encore trop maigres pour qu'elle puisse se payer un habitat convenable. Dans un élan de bonté qui me coûta plus tard, je daignai l'héberger chez moi, le temps qu'elle soit apte à recouvrir un toit décent. Grand mal m'en fit, cette idiote se privant à peine de foutre le désordre, partout où elle passait. Si cela n'était suffisant, elle était incapable de faire correctement la cuisine - sincèrement, toutes les filles normales savent faire ça ! - ou de repasser l'une de mes chemises sans la carboniser complètement... J'ai fini par lui louer la chambre d'ami, à un prix hautement raisonnable, puisqu'elle semblait tout sauf vouloir quitter mon appartement... qu'elle déserte souvent, d'ailleurs, lorsqu'on s'engueule trop fort. Mais c'est elle, la charmante fautive. Cette fille est incroyablement douée pour ignorer les choses, même lorsqu'elles se trouvent devant son petit nez. Elle s'évertue encore à larmoyer sur une casse trop rude & moi, véritable imbécile, je me confère encore la plaie d'étancher ses pleurs, lorsqu'elle réclame mes bras. Ce ridicule manège m'exaspère, & l'implosion est sans doute prochaine... Est-ce si laborieux de deviner mes sentiments à ton égard, Jun... ? »


    • 自身 & un peu...de vous même
      « Allez, on est curieux on veut tout savoir ♪ »

• Pseudo : Glacy.
• Âge : /
• Expérience Rp : 7/10, subjectivement.
• D'où connaissez vous Boryokudan ? En cherchant, puis en trouvant ~
• Chocolat ou Fraise ? Fraise.
• Personnalité Prise : Ruki, from the GazettE
• Code : Jujun in da place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1474
Âge : 20 ans
Situation : Ca dépend des jours o/
Métier : Barmaid au Black Cherry

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Sam 24 Mar - 23:00

Hey, ho, je laisse pas traîner mes sous-vêtements sur le canapé è______é
/sort/

Bah tout d'abord, bienvenue parmi nous o/ J'avais fini par abandonner l'idée de voir ce personnage joué °°
(la tradition aurait voulu que tu nous envoies d'abord ton histoire par mp, mais tout d'un coup, ça fonctionnera tout aussi bien xD)

J'ai juste trop rien à dire. En plus d'avoir parfaitement cerné le personnage de Sadaharu, tu as cerné le mien (et ça c'est assez fort xD) et leur relation. Tout comme celle avec Tahei. Chapeau bas l'artiste. Très beau style, genre une faute qui traîne et c'est tout. J'ai rien à dire à part... JE T'AIME /sort encore/ et je réserve un RP 8D

En attendant :
Citation :
Bienvenue Officiellement sur le Forum !
Ta fiche est validée, mais il te reste encore quelques points à régler avant de te lancer dans le Rp, à savoir :

    • La partie communication : Click
    • Et également la fiche de relation: Click


Une fois cela fait, nous te souhaitons une mort rapide de passer d'agréables moments sur Boryokudan Rpg !

Je vais t'ajouter ton rang et ton groupe o/

_____________________________________


“ Midnight Circus „
Rejoignez-nous sur Facebook !

Fufufu♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Âge :
Situation : Libertin - ♂ & ♀
Métier : Faire tomber les têtes ~

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Sam 24 Mar - 23:21

    Haha, mais bien sûr que si, tu les laisses traîner partouuuut o/
    Whaw, tous ces compliments, je vais finir par rougir ♥

    Je ne savais pas du tout que c'était la démarche à suivre - enfin, si, mais voilà quoi, j'avais pas compris... ; mais si ça passe, alors tout va bien x) & quand tu veux, pour le RP, ce sera avec plaisir ♥


Dernière édition par Takahashi Sadaharu le Lun 26 Mar - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1474
Âge : 20 ans
Situation : Ca dépend des jours o/
Métier : Barmaid au Black Cherry

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Dim 25 Mar - 0:05

Dès que t'es prêt, je peux commencer 8D /comment ça je suis en manque de RP? Du tout, du tout/

_____________________________________


“ Midnight Circus „
Rejoignez-nous sur Facebook !

Fufufu♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Âge :
Situation : Libertin - ♂ & ♀
Métier : Faire tomber les têtes ~

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Dim 25 Mar - 0:39

    ~ C'est bon, c'quand tu veux 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1474
Âge : 20 ans
Situation : Ca dépend des jours o/
Métier : Barmaid au Black Cherry

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Dim 25 Mar - 1:25

Je réfléchis à ça cette nuit et demain c'est opé 8D

_____________________________________


“ Midnight Circus „
Rejoignez-nous sur Facebook !

Fufufu♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatake Tsuruki
Fondateur | Wakagashira
Messages : 1355
Âge : 24 ans
Situation : Volage
Métier : Tueur à gage

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Lun 26 Mar - 1:55

Parce que je n'ai pas eu le temps de passer ce week end ♥️
(Je suis tout excusable, cosplay prem's #sort#)

Bienvenue parmi nous Sadaharu !!
Je pense que Jun c'est déjà trèèèèèès bien occupé de toi 8D
Alors j'espère juste que tu te plairas parmi nous ^^

Bye, bye ~ ^_^

_____________________________________

:: Squiby :::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Âge :
Situation : Libertin - ♂ & ♀
Métier : Faire tomber les têtes ~

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Lun 26 Mar - 12:56

    ~ En effet x)

    Merci beaucoup ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Âge : 21 ans
Situation : Célibataire, homosexuel
Métier : Serveur, escort-boy

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Lun 26 Mar - 19:02

J'ai pas eu le temps de dire coucou alors... coucou maintenant ! ^o^
Bienvenue sur le forum, et en passant, j'aime beaucoup ton prénom :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyavi-family.road2us.com
Messages : 24
Âge :
Situation : Libertin - ♂ & ♀
Métier : Faire tomber les têtes ~

MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   Lun 26 Mar - 19:06

    ~ Oh, merci à toi, c'est gentil ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 「 Takahashi Sadaharu 」   

Revenir en haut Aller en bas
 

「 Takahashi Sadaharu 」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boryokudan :: → Les Enfers-