Revenir en hautAller en bas


Boryokudan - Mafia Forum
Yaoi/Yuri/ Hentai
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matsuo Honjô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 916
Âge : 21 ans
Métier : Dealer de plaisirs charnels

MessageSujet: Matsuo Honjô   Sam 18 Sep - 2:01

    • 素性 Information - Identité
      Voir au delà des apparences
I. Matsuo Honjô.
    Et bien que dire sur ce nom ? Matsuo... ce prénom à toujours plu à sa grand-mère, si bien que c'est elle qui le trouva. Honjô n'est ni plus ni moins que le nom de jeune fille de sa mère. ~

II. Age :
    Matsuo est âgé de 21 ans. Il est né à Monaco, en France, le 19 mai 1989 ~

III. Sexualité :
    Homosexuel jusqu'au bout des ongles

IV. Rang :
    Boryokudan - Shatei

V. Métier :
    Matsuo possède depuis quelques temps, son propre Host-club, le Lys Rouge. Il y travaille comme serveur, pouvant ainsi surveiller tout ce qu'il s'y passe. Il dirige également le secteur des plaisirs charnels pour le clan.
    Il dessine, tatoue à ses heures perdues. Il adore les aiguilles (piercings aussi même s'il ne pratique pas).

V. Crédo :
    Mordre la vie à pleines dents ~
    • 堕天使 L'ange de la luxure, caractère...
      …à double tranchants et apparence changeante.

~¤ In his mind... ¤~

Matsuo est "un salon de thé donnant sur l'avenue", à priori ouvert, accueillant, souriant mais...ce n'est qu'une façade. Comme il est délicat, susceptible, il fabrique une fausse image pour se protéger. Il est doué pour cacher ses sentiments. Son caractère passe d'un extrême à l'autre.
A l'extérieur, Matsuo aime le changement, les amis, les fêtes, mais à l'intérieur, il se révèle beaucoup plus sérieux. Pacifique (sauf avec les ennemis du clan), artiste, il s'adapte facilement aux situations. Son caractère varie en fonction des autres, de son entourage et non en fonction de lui-même.

Le visage public de Matsuo est un peu...déjanté. Clown de service, il fait rire et a toujours les mots qu'il faut. Lorsqu'un ami va mal, il va mal aussi mais il n'aime pas s’apitoyer sur leur sort ni les laisser le faire... Au contraire, il aime à penser, organiser, manigancer tout un tas de choses afin de redonner le sourire. Kijuro est le plus récalcitrant à ses efforts mais il ne lâche pas l'affaire... Un jour, il y parviendra et ce sera le plus beau jour de sa vie. Secrètement, il n'est pas insensible au charme de son patron mais il n'ose le dire ou le montrer. Tant que son boss va bien, tout va bien. Il est prêt à donner sa vie pour lui tout simplement. Il ne serait pas là si ce n'était pas le cas de toute façon.

Il peut paraitre maladroit mais c'est en réalité tout le contraire. Très agile autant dans sa gestuelle qu'avec les mots, Matsuo est un grand manipulateur, voilant sa personnalité derrière ses airs comiques. Il ne doit pas se montrer sous son vrai jour, il ne peut pas se montrer à n'importe qui. Bien sur, parfois... parfois seulement... il joue le jeu de l'enflure, mais c'est pour le boulot... Mais en général, même si il sourit au lieu de faire la tête, il est sincère. Matsuo déteste parler de ses problèmes avec tout le monde, en fait, même son frère ne sait pas toujours s'il va réellement bien ou pas. Lorsqu'il va mal, il ne se confie qu'à Yusuke. Son frère s'inquièterait de trop, il ne veut pas embêter Yasutake (qui en général n'est pas dupe), les autres membres du clans, il ne sait pas trop s'ils se soucieront de lui alors... mais il garde le sourire pourtant, pleurer n'arrangera rien et déprimer ne fera pas avancer les choses.
Il n'est vraiment à l'aise qu'avec ses amis, avec lesquels il ne ment pas et avec qui il affiche un sourire des plus sincères.

Notre Matsuo est relativement cool, même au travail. Son caractère (groupe sanguin AB) est à doubles facettes. D'un côté, il est "un bureau qui fonctionne bien", car sur le plan professionnel, il est très efficace (malgré un flegme apparent). Il est certes plus ferme et autoritaire lorsqu'il le faut et parfois même assez dur, mais il sait qu'il obtiendra plus de bons résultats s'il est sympa. Évidement, lorsqu'il faut montrer son autorité, il n'hésite pas à dévoiler ses talents de persuasion... Il a apprit à se battre très jeune et n'a rien oublié. Parfois même il s'entraine durement, avec son frère ou un autre du clan qui veut bien donner et se prendre des coups. Matsuo respecte les traditions, si bien que la pratique d'un art martial a toujours un côté spirituel pour lui mais n'est cependant pas un pratiquant assidue... préférant séduire un beau garçon.

Les autres recherchent en lui le sens artistique, la diplomatie et l'adaptation aux nouvelles situations. Son intuition lui permet d'analyser et de résoudre les problèmes les plus épineux. S'occuper de son secteur lui plait vraiment. Ne supportant pas l'inactivité, il est capable de travailler jusqu'à épuisement, mais il s'en fiche, tout ça c'est pour le bien du clan et pour son boss. Rien de ce qu'il fait (ou presque) n'est au fond pour lui. Il s'éclate, c'est tout ce qui lui importe.

Le jeune homme a quelques passions auxquelles il s'adonne pour se détendre et se reposer, préférant ça à dormir... Matsuo vit à 200 à l'heure, mais un jour il pourrait bien le payer.

Sur le plan sentimental, Matsuo est un rêveur, idéaliste (parfois immature), l'amour est pour lui un conte de fées et il attend que le prince charmant fasse le premier pas (mais ne se gêne pas pour butiner en attendant la providence et il songe souvent "attention, l'amour est une chance qui s'attrape au vol...").
Il ne se sent vraiment engagé que lorsqu'il peut confie une partie de ses secrets à son partenaire. L'amour est probablement au sein du clan.
Matsuo est un petit ange, en apparence. Son visage est assez doux, bien dessiné, même si parfois, il se trouve banal. Ses yeux bridés sont assez expressifs. Ses prunelles sont d'un sombre commun pour les asiatiques, alors il porte des lentilles de couleurs pour changer ça, il déteste la banalité. Ses lèvres sont pulpeuses et une moue mutine reste même lorsqu'il sourit. Sans doute cela ajoute-t-il à son air angélique et doux. On ne peut pas vraiment s'attarder sur sa chevelure, il la change assez régulièrement, mais la plupart du temps, pour la couleur, il reste fidèle à des nuances de blond-foncé, brun-clair ou bronze-cuivré.
Il est très fier de ses mains. Elles sont fines et ses doigts un peu longs. Elles sont très précieuses, alors il y prend grand soin. Que ce soit pour le dessin ou le tir, il veut être parfait, un vrai dandy.


~¤ What we see... ¤~


"Fashion victim". Voilà comment on pourrait qualifier le style vestimentaire de notre petit Matsuo. Il aime la mode, il aime prendre soin de lui, être beau et sexy, mais surtout il aime changer de style très souvent.
La plupart du temps, ses traits angélique lui ferait donner le Bon-Dieu sans confession par n'importe qui. Bien sur les autres de son entourage, savent qu'il peut aussi être un vrai petit démon. Parfois vêtu tout de blanc, il sait aussi s'emmitoufler dans de grand pulls qui lui donnent un air mignon et fragile, ou un ensemble plus rock. Il n'a pas de préférence à ce sujet, mais il déteste se laisser aller. Jamais vous ne le verrez, en dehors d'un terrain ou d'une salle de sport, trainer en jogging.

Son dressing déborde de tenues, de chaussures, chapeaux, bijoux. Chacun ses petits plaisirs non ? Et puis, dans son travail "officiel" il ne peut pas se permettre d'être négligé. Pour son travail officieux... Il ne supporterait pas de paraître négligé, c'est une question d'honneur !
    • 追憶 Il aimerait, mais il ne pourra jamais l'oublier...
      ... son passé

~¤ La naissance... ¤~

    « Mademoiselle Honjô ! C'est un magnifique petit garçon ! Toutes nos félicitations ! »

Une phrase banale, hommage au miracle de la vie.
Notre adorable petit Matsuo vient de naître.
Nous aimerions croire en une belle histoire. Croire que ses parents sont très amoureux l'un de l'autre et que Matsuo soit un enfant aimé et désiré... Malheureusement la réalité est bien différente.

    « Je suis désolé, Kaiko... Je dois quitter la ville, j'ai une promotion qui ne me permet pas de fonder une famille... J'ai choisis de privilégier ma carrière... Je souhaite que tu sois heureuse et trouve le mari idéal. Adieu... »

Le père de Matsuo était à l'époque, un jeune ''sararyman'' de vingt cinq ans. Il aimait s'amuser, surtout avec des jeunes lycéennes, qui étaient à son goût, comme à celui de beaucoup de japonais, l'idéal du plaisir masculin. Kaiko fut l'une de ses ''victimes''. Il aimait à lui faire croire qu'il était amoureux d'elle, lui promettant monts et merveilles... Ce qui était bien entendu, sans compter sur les mensonges... car le jeune salarié avait déjà une épouse et un enfant, un fils, adorable petit bout de chou de deux ans : Kei.

Kaiko se retrouva seule après quelques semaines seulement, d'une relation basée à son insu, sur le mensonge, le secret et l'interdit. La femme de cet homme peu scrupuleux des sentiments, failli découvrir la vérité sur les escapades de son époux qui dès lors, préféra mettre un terme à cette aventure extra-conjugale.

Matsuo vu donc le jour un après-midi de mai, le 19 pour être exact, il y a de cela vingt et un ans.
Sa mère était très jeune, trop jeune peut-être. Elle était âgée à peine de seize ans quand elle mis au monde Matsuo, alors qu'elle était en voyage scolaire à Nîmes... Bien évidement, on ne prend pas l'avion lorsque l'on est enceinte, mais Kaiko l'ignorait, jusqu'au moment où... elle ne pu refuser l'évidence. Elle attendait un enfant.
Comment ne pas se rendre compte de ce genre de choses ?... Tout simplement parce qu'elle était sujette à un déni... Oui, un déni de grossesse... Jusqu'au dernier moment, Kaiko était loin de pouvoir s'imaginer attendre un enfant. Son corps avait décidé de cacher cet événement visiblement, comme si personne ne pouvait empêcher ce bébé de venir au monde, comme s'il "DEVAIT"venir au monde, comme tous ceux qui sont victimes de déni. Lui eu cependant la chance de ne pas périr lors de sa venue au monde... Kaiko n'était pas seule au moment crucial et elle comme son enfant eurent très vite les soins appropriés. Mais le mal était fait...

    « Non ! C'est impossible ! Vous mentez ! Vous mentez ! Ôtez moi ça ! Ce n'est pas mon enfant ! C'est impossible ! »

La panique lui faisait parler sa langue natale, personne ne la comprenait, du moins personne du service de l'hôpital, mais heureusement, une des filles de sa classe était restée avec Kaiko, au moins quelques jours, le temps que ses parents arrivent des états-unis.
Lorsqu'ils apprirent la nouvelle, ils vinrent immédiatement la rejoindre à Nîmes.
Le couple avait quitté le pays natal suite à une promotion du père, ainsi toute la famille était mutée aux états-unis. Cependant, Kaiko avait exprimé le désir de rester au japon. Elle vivait alors chez ses grand-parents paternels. Lorsqu'ils apprirent eux aussi la nouvelle, ce fut le choc pour tout le monde, autant pour les parents que pour les grands-parents. Kaiko avait amené la honte sur la famille et cette grossesse ne devait pas être révélée. Au départ, ils avaient tous songé à abandonner l'enfant, mais contre toute attente, quand Honjô san vit le bout de chou, il tomba raide "amoureux" de son petit-fils. Il décida alors de rentrer au japon avec sa femme et le nouveau né, jusqu'à ce que Kaiko obtienne son diplôme. Ils s'occuperaient tous deux de l'enfant, comme si c'était le leur.
Cela doit paraître étrange d'élever son petit -ils comme son fils, mais Kaiko ne vit pas vraiment d'inconvénient à voir son propre enfant, élevé comme son frère.

~¤ L'enfance... ¤~

Lorsque Kaiko eu son diplôme, trois ans s'étaient écoulés. Ses parents étaient tous deux très fiers de leur fille. Le petit Matsuo était bien trop adorable pour qu'ils aient encore des griefs contre sa mère.
A vingt ans, lorsque Kaiko eu la majorité, elle pu subvenir à ses propres besoin en travaillant.
C'est pendant cette période qu'il devint ami avec Yasutake, qui, étant un peu plus âgé et grand que lui, le défendait souvent à l'école. Matsuo fut de temps en temps la victime de brimades, mais ce n'était pas non plus un martyr. Yasutake lui apprit un peu à se battre, enfin comme un enfant peu apprendre à un autre à ne pas se laisser marcher sur les pieds... Le départ forcé et précipité de son ami rendit Matsuo relativement triste... il est resté seul pendant de longs mois...

Ils quittèrent à nouveau le japon alors que Matsuo eu sept ans. Il avait été élevé dans la tradition japonaise, mais le père eu à nouveau la chance d'une promotion, qui cette fois ne voulait pas laisser passer. Ils partirent pour Boston, avec Matsuo, puisque Kaiko n'avait pas le temps de s'occuper de lui et probablement, ne s'en sentait pas capable. Elle avait apprit à aimer son fils mais jamais elle ne pourra vraiment le considérer comme tel et lui même, la verra probablement plus comme une sœur. Il apprendra la vérité que très tardivement d'ailleurs sur l'identité réelle de sa mère.

Durant ces trois années aux USA, Matsuo découvrit une toute autre façon d'apprendre, de vivre, de se nourrir, de jouer. Il n'aimait pas tellement ça. La seule chose bénéfique qu'il eu durant cette période, fut de perfectionner son anglais et d'apprendre à se battre, ce qui lui sera profitable plus tard. Lorsqu'il eu dix ans, les problèmes à l'école était devenus bien trop pénibles pour lui et exprima, à sa façon, son désir de rentrer au japon, il n'était pas heureux dans ce pays où c'était lui "l'étranger". Ses grands-parents réalisèrent qu'en effet, cette vie n'était pas convenable pour leur (petit) enfant qui commençait à devenir un délinquant. Il décidèrent alors de rentrer, définitivement, du moins pour réinstaller convenablement la famille au japon, à Kyôto cette fois. Monsieur Honjô lui, continuerait de travailler aux États-Unis.

Matsuo était heureux de retrouver ces sensations qu'il avait connu dans sa petite enfance. Dès-lors, il pouvait grandir presque comme les autres enfants.

~¤ De l'adolescence à la vie d'adulte ¤~

La vie de Matsuo bascula à nouveau, lorsqu'il entra au collège. Là, il devait retrouver son ami d'enfance, Yasutake, par pur hasard. Matsuo était le plus heureux de retrouver celui qui a toujours, au fond de lui, été son meilleur ami. Il ne le quittait plus, et espérait que Yasutake ne disparaisse plus. Peut-être que de son point de vue, Matsuo n'était plus son meilleur ami mais au moins il ne l'avait pas rejeté. C'est à partir du milieu de la troisième année de collège qu'il commença à découvrir le monde de Yasutake.

Lorsque l'année suivante, ils se sont retrouvés au lycée, il était pratiquement aux premières loges des problèmes qui commencèrent à envahir les murs de l'établissement. Des problèmes qui sont devenus une guerre sérieuse. Au départ, Matsuo n'était pas trop impliqué... Il était plutôt occupé à courir après l'homme de sa vie, enfin le garçon de sa vie... Kei... Bon sang, ce mec était l'incarnation parfaite de l'homme parfait ! Un vrai fantasme ambulant... Bien sur, dans ce monde parfait, le bonheur n'avait pas sa place... Lorsqu'il apprit la vérité, sur Kei, sur leur lien, sur qui était leur père... la haine fit finalement place à l'amitié et la fraternité entre les deux jeunes gens. Matsuo s'intéressa alors un peu plus à ce qu'il se passait. Le temps de réaliser, la troisième et dernière année de lycée était arrivée. Il décida de ne pas faire l'université, mais plutôt de suivre Kijuro. Ce ne fut pas facile de convaincre le boss, après tout Matsuo n'est pas celui qui paraît le plus apte à faire ses preuves en cas de situation violente ou dangereuse. Pourtant, grâce à Yasutake, il eu sa chance.

Il s'accorda tout de même tout de même un an de cours du soir et quelques boulots dans la restauration ou même dans un Host-club, afin d'apprendre le business et le commerce, voulant ouvrir son propre club d'Hôtesses (et d'hosts, parmi lesquels parfois, il se mêle, un peu de plaisir ne fait de mal à personne...).
Il veille à ce qu'aucun rapport n'ai lieu au club, préférant que ses "chouchous" mènent leurs business à l’abri des regards, chez eux ou organiser des rendez-vous secrets. Il ''ferme les yeux'' sur les activités de ses employés, à hauteur de 50%, et pas question de le trahir, il sait parfaitement à quoi s'en tenir, ou il fini toujours par le savoir. Quoiqu'il en soit, lui même offre parfois ses services, surtout lorsqu'il se sent seul.
Ce n'est probablement pas au goût de son frère ou de ses amis, mais après tout... Matsuo n'en parle à personne... Il est rusé et compense son manque affectif comme il peut... même si la plupart du temps c'est tout le contraire... peut-être que l'un d'eux finira par voir le petit manège de Matsuo, mais l'argent qu'il gagne ainsi, il l'ajoute sous un faux prétexte, dans les revenus du club, ne gardant qu'une petite partie pour lui, pour s'offrir une tenue ou un bijoux ou encore même, faire un cadeau à l'un de ses proches.
    • 友達 Amis
I. Wakebe Kei

Pour Matsuo, sa rencontre avec Kei fut le coup de foudre. Une révélation, l'homme parfait. Mais c'était vraiment sans compter que le hasard les faisaient porter les même gènes. Un certain fossé c'est formé entre nos deux jeunes hommes, plus profond encore que lorsque Matsuo courrait après son frère. Mais aujourd'hui, leur relation est devenue uniquement de l'amitié & de la fraternité purs & dure. C'est le hasard qui les a réuni dans le même groupe. Merci Yasutake !
II. Takenaka Yusuke

Matsuo est un peu le souffre douleur de Yusuke. Frère de cœur, ses deux là passent leur temps à se charrier & à se lancer des défis sans cesse. Ils se connaissent depuis peu mais leur deux caractères ce sont trouvés immédiatement compatibles. Il s'agit là de deux gamins lorsqu'ils sont ensemble. Notre jeune homme apprécie énormément Yusuke & espère qu'il n'aura jamais l'occasion de le juger.
III. Rokugo Yasutake

Matsuo était son voisin dans la petite enfance. Ils se sont tout deux perdu de vue lors d'un déménagement forcé de Yasutake. C'est le hasard qui les a mené ici même, se retrouvant au collège : Matsuo était censé faire ses études en Amérique, mais le mal du pays l'a reconduit jusqu'ici. C'est grâce à Yasu' que Matsuo fit la rencontre de Kijuro & qu'il gagna sa place parmi le groupe.
IV. Satake Tsuruki

Matsuo sait très bien que Tsuruki n'en a rien à faire de sa petite personne, mais cela ne l'empêche pas de persévérer, d'attirer son attention. Il ignore pourquoi il veut à tout prix rentrer dans son cercle privé, mais il le veut & ira même jusqu'à lui casser les pieds avec son humour s'il le faut. & quand Matsuo veut quelque chose...
    • 間柄 Autres liens
I. Ashikaga Kijuro

Lui c'est le patron. Y'a rien à redire, même si notre jeune homme est un "comique" dans l'âme, il sait qu'il ne doit pas trop jouer avec le feu en la compagnie de Kijuro. Mais il l'apprécie énormément, espérant le faire sourire un jour, par ses bêtises & sa joie de vivre.
II. Keisuke Misako

Matsuo ne connait pas très bien Misako. Mais il voit en elle une femme très intéressante, plus que toutes autres femmes d'ailleurs. Il y a cependant quelque chose qui le gêne chez elle. Il ignore son véritable statut & inversement. La situation pourrait se trouver comique le jour où ils apprendront respectivement ce qui les lient...ou pas.
    • 自身 & un peu...de vous même
      « Allez, on est curieux on veut tout savoir ♪ »
      La curiosité est un vilain défaut ^^

• Pseudo : Meian
• Age : Hum... mystère
• Expérience Rp : Environ 10 ans
• D'où connaissez vous Boryokudan ? Par les admis chéris bien sûr !
• Chocolat ou Fraise ? Chocolat !
• Personnalité Prise : Kenzo [Ayabie]
• Code : [ par Tsu-Kun ]


Dernière édition par Honjô Matsuo le Mer 23 Mar - 22:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatake Tsuruki
Fondateur | Wakagashira
Messages : 1355
Âge : 24 ans
Situation : Volage
Métier : Tueur à gage

MessageSujet: Re: Matsuo Honjô   Sam 18 Sep - 12:55

Bienvenue Matsuo Kun ♥

Après lecture de ta fiche, laisse moi te dire que...je n'ai strictement rien à redire !
Tu as saisi ton personnage à fond, tout en y rajoutant ta touche personnelle, c'est génial !

Citation :
D'un côté, il est "un bureau qui fonctionne bien"
J'adore la façon dont nous pouvons le voir sous cet angle x)

Tu deviens notre premier membre Officiel Validé !
N'hésite pas à passez nous voir dans le Flood jusqu'à ce que quelqu'un d'autre soit validé pour rp !


_____________________________________

:: Squiby :::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 916
Âge : 21 ans
Métier : Dealer de plaisirs charnels

MessageSujet: Re: Matsuo Honjô   Sam 18 Sep - 12:59

\o/ Je suis super happy que tu aimes, vu le temps que j'ai passé sur la fiche.

Merci Tsu-kun, j'espère avoir le privilège de t'embêter très bientôt en rp ^^

Je vais venir dans le flood alors en espérant que les inscriptions vont s'enchainer ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatake Tsuruki
Fondateur | Wakagashira
Messages : 1355
Âge : 24 ans
Situation : Volage
Métier : Tueur à gage

MessageSujet: Re: Matsuo Honjô   Sam 18 Sep - 13:01

^^

Je dois faire des partenariats d'ici peu, les fiches n'étant pas encore tout à fait prêtes, mais j'espère également que nous aurons beaucoup de monde !!

Quand au rp, se sera avec plaisir que je me laisserais embêter
Tsu : Nan mais ça va pas ! è.é
Moi: Ta Gueule imbécile è.é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Matsuo Honjô   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matsuo Honjô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boryokudan :: → Les Enfers-