Revenir en hautAller en bas


Boryokudan - Mafia Forum
Yaoi/Yuri/ Hentai
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 79

MessageSujet: L'Histoire   Lun 22 Mar - 0:55

©Photo by Jane26 on Deviantart.
«On dit que les plus beaux cerisiers tirent la couleur de leurs fleurs du sang des cadavres enterrés à leur pied...»

“ Prologue „
Depuis 1992, une loi a été instaurée pour empêcher les Yakuzas de trop sévir dans le pays. Ces derniers s'y sont pliés & aujourd'hui encore, l'entente avec les politiciens & les forces de l'ordre reste plus que correcte. Mais tout ceci était sans compter sur l'intervention d'un nouveau clan, formé dans le plus grand secret, écrasant petit à petit des clans Yakuzas, enchainant meurtres & vols, au nez & à la barbe des plus grands commissariats. Un nom apparait alors dans les journaux: Boryokudan. Un nom destiné jusqu'à présent aux Yakuzas, définissant un "Groupe Violent".

L'intelligence, la rapidité & la force sont des atouts que les Boryokudans ont de leur côté, c'est donc avec beaucoup de facilité que le quartier Kamigyo, contrôlé jusqu'à présent par le "Parrain", est tombé entre leurs mains. Jeunes & violents, la mafia ignore quoi en penser. D'où sortent-ils ? Comment d'aussi jeunes hommes peuvent avoir l'audace de se confronter aux plus grands !? Aucune réponse n'est sûre & pourtant, elle traine là, sous votre nez...

“ Lycée Shimiku „
Un lycée comme tout les autres, un lycée où les élèves portent l'uniforme & étudient sagement en cours...Quelle bonne façade que celle du lycéen. Voilà quatre ans à présent qu'une guerre a éclaté entre deux jeunes hommes. Hitomaru Tahei & Ashikaga Kijuro.
Tahei était réputé à l'époque pour son mauvais comportement envers ses camarades, trouvant toujours une tête de premier de la classe comme souffre douleur, abusant de son statut de fils de mafieux pour se montrer comme étant le "meilleur". Mais le jour où son choix de tête de turc se posa sur Kijuro, ce fut une toute autre histoire. Notre jeune homme était bon à l'école, mais il était loin d'être le garçon renfermé & silencieux, bête & discipliné comme l'était un bon nombre d'élèves. Partant d'un simple coup de tête, au sens propre, la confrontation n'en resta pas là. Les mois qui suivirent plongèrent le lycée dans une guerre de clan, Tahei s'entourant des élèves les plus vicieux & bagarreurs en plus de ses propres amis, Kijuro inscrivant ses proches, aimant les confrontations directes, connaissant & pratiquant majoritairement des arts martiaux de toute catégorie. Ce qui développa réellement cette guerre fut le décès du père de Kijuro...Sa mort n'était pas naturelle & l'excès de rage qui saisit notre jeune homme fut tel qu'il déchaina toute sa colère contre son camarade. Tout deux fautifs, les années qui suivirent ne firent qu'empirer la situation. Les clans étaient formés, comme une véritable famille & aujourd'hui, ce n'est plus à leurs camarades, mais à la ville entière de subir leur conflit...

“ Kyoto ; de nos jours „
Ashikaga n'est autre que le leader des Boryokudans. Sa haine envers les Yakuzas est telle qu'il n'a qu'un but en tête : Les rabaisser & prendre leur place au sein de la communauté japonaise. Pour cela, il fallait tout d'abord supprimer le Parrain lui même, dont il se chargea personnellement, la haine qu'il avait envers son fils étant trop forte pour se priver d'un tel privilège.
De l'autre côté de la balance, c'est au tour de Tahei de prendre le rôle de chef auprès des Yakuzas. Leur réputation n'est plus à faire mais elle est malheureusement pour eux, à garder. Ils ne sont plus seuls sur le terrain, le second clan ayant déjà mit un pied dans leur propre domaine tel que le trafic de drogue & d'arme, sans oublier l'immobilier & l'industrie des jeux & de la prostitution.

Le monde mafieux est en deuil, mais surtout en pleine évolution. Les Boryokudans autant que les Yakuzas sont en pleine confrontation. Deux clans pour un seul vainqueur...Quel camp choisirez vous ?




Dernière édition par Oyabun le Ven 5 Aoû - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boryokudan.pro-forum.fr
Messages : 79

MessageSujet: Re: L'Histoire   Lun 28 Fév - 21:26


TBS : Journal télévisé de 20h,
Lundi 28 Février.
Kyoto. Un nouveau drame au Lycée Shimiku.

Après le décès violent d'un élève, il y a 15 jours, suite à de nombreux coups et blessures et le suicide du principal suspect 24h après son interpellation, un nouveau drame touche ce lycée de Kyoto.

Aujourd'hui, en fin d'après-midi, une étudiante de 17ans a été retrouvée pendue dans le gymnase de l'école. D'après les médecins dépêchés sur place, elle n'aurait subi aucune agression violente. Toutefois, des substances hallucinogènes auraient été retrouvées dans ses affaires, ce pourquoi l'hypothèse du suicide n'est pas à exclure.

Le commissaire Fushiyama, en charge de l'enquête ainsi que des précédentes affaires affectant le lycée Shimiku, s'est cependant montré sceptique et a décidé de rouvrir les divers dossiers concernant le trafic de drogues, commerce traditionnellement associé aux Yakuzas, largement établis dans l'ancienne capitale. Toutefois, le commissaire Fushiyama a révélé lors de la conférence de presse donnée au siège de la police qu'ils n'étaient plus seuls sur le marché.

"Depuis ces dernières années, la réputation du lycée Shimiku s'est dégradée. Cette école autrefois réputée est devenue le lieu de tous les vices de la capitale. Violence, affaires de drogues et de prostitution sont devenues monnaie courante pour ces lycéens. Pour comprendre ce changement radical il faut remonter quelques années en arrière, au temps où un conflit d'une rare violence opposa deux bandes rivales. Nous savons désormais que le chef de l'un de ces deux clans est le chef des Yakuzas sévissant à Kyoto. Mais sachez qu'ils ne sont plus les seuls à avoir la main mise sur les trafics qui gangrènent notre belle ville."

Le commissaire citera alors le nom de "Boryokudan", groupe violent, opposé aux Yakuzas. Le chef de cette organisation ne serait autre que le second chef de clan du lycée Shimiku. Cette accusation grave de Mr Fushiyama pourrait mettre le feu aux poudres mais pourraient également s'avérer décisive pour mettre fin à la guerre à laquelle se livrent les deux clans et ainsi épargner bien d'autres victimes innocentes. L'enquête suit donc son cours.


Toujours à Kyoto, le procès en instance de l'ancien maire de la ville, accusé du détournement de plusieurs millions...

Du côté des Boryokudans et des Yakuzas, c'est l'effervescence. Les dealers sont convoqués, afin de déterminer lequel d'entre eux auraient pu fournir cette drogue, les agents infiltrés sont rappelés à l'ordre et renvoyés à leur mission avec pour ordre d'obtenir le plus de renseignements possible, la tension monte. De chaque côté, il est nécessaire de déterminer si l'autre clan est responsable de la chasse aux sorcières qui s'empare de la ville.

Les Yakuzas, depuis longtemps établis, ne sont plus des inconnus pour les habitants. Leurs noms, leurs visages sont connus de tous. En revanche, le nom des Boryokudans crée la surprise et un frisson d'effroi parcoure la ville. Qui sont-ils, que veulent-ils? Une guerre sanglante pourrait voir le jour...

Sont appelés aux QG de chaque organisation les représentants du lycée Shimiku. Deux jeunes lycéens voués à devenir plus tard des figures importantes dans chaque clan. Ce sont les successeurs de Tahei et Kijuro, entretenant la guerre incessante qui fait la réputation de l'école. Aiji et Hee Min reçoivent de leurs futurs patrons respectifs leur toute première mission : découvrir qui est derrière cette explosion de violence. A tous les niveaux, du kumicho au dernier des kumi-in, il est nécessaire de savoir si l'autre clan possède des intérêts dans ce conflit ou si ce n'est qu'une mascarade organisée par la police. Mais alors dans quel but?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boryokudan.pro-forum.fr
Messages : 79

MessageSujet: Re: L'Histoire   Mar 19 Juil - 18:46

©Photo by xKimJoanne on Deviantart.
«C'est le privilège de la folie que d'ignorer le mal qui se trouve face à elle.»

Yomiuri Shimbun ;
Édition du mardi 19 juillet
Kyoto.
Suicide au Lycée Shimiku : les résultats de l'autopsie enfin révélés.


Après un long silence de la part du commissaire de police en charge de l'enquête, les résultats de l'autopsie de la jeune fille viennent de tomber. Une drogue frelatée, coupée avec un puissant poison, serait responsable du geste de l'élève. En effet, le poison décelé a pour particularité de provoquer chez l'individu paranoïa, hallucinations et états suicidaires, ce qui expliquerait les circonstances de la mort. Car rappelons-le, la victime a été retrouvé pendue dans le gymnase du lycée, provoquant l'émoi dans tout l'établissement.

La police cherche désormais à déterminer qui a pu fournir cette drogue, jusqu'alors inconnue sur le territoire. Les recherches se focalisent pour l'instant sur le poison et sa provenance.

Correspondant à Kyoto : Y. Asahi.

Oui, rappelez-vous cette affaire qui avait ému toute la ville il y a de ça quelques mois à peine. Cette étudiante du Lycée Shimiku retrouvée pendue, de la drogue découverte dans ses affaires. La suspicion s'était alors tournée vers les Yakuza, supposés détenteurs du trafic de stupéfiants dans l'ancienne capitale, mais le nom de Boryokudan avait provoqué l'effroi : leur si belle ville était-elle en proie à une guerre des clans qui touchait dès à présent des civils -presque- sans histoire?

Depuis ces évènements et la révélation de l'existence d'un second groupe mafieux, les "accidents" se multiplient : règlements de comptes, fusillades, kidnapping et disparitions inexpliquées -ou cadavres non identifiés- sont désormais légions. D'une guerre discrète, silencieuse, le conflit entre Boryokudan et Yakuza prend une ampleur peu commune, transformant leur terrain de jeu qu'est Kyoto en un champ de bataille. Et malgré cela, les overdoses dues à la drogue frelatée ne cessent de faire la une des journaux... A la police de déterminer QUI a bien pu introduire ce poison dans l'ancienne capitale. Boryokudan et Yakuza ne cessent de se renvoyer la balle, niant l'un comme l'autre avoir revendu cette "merde". Et s'il fallait les croire? Et s'il fallait admettre que quelqu'un d'autre, dans l'ombre, tire les ficelles de cette sordide machination... Car à quelques centaines de kilomètres de là, à Tokyo, il y en a que la situation passionne.

Tokyo, quartier de Roppongi. Manabe Hisato surveille avec attention l'évolution de ce conflit, il en va de ses intérêts et ceux de son fils, Shigeyori. Les voilà, les véritables responsables de tout ces meurtres, de ce conflit qui oppose les deux clans, qui fait couler le sang & les larmes. Mais ces noms ne sont pas encore parvenus aux oreilles d'aucun. Qui sont-ils? Que veulent-ils? La raison de tout ceci n'est connue que d'eux seuls et sera un jour ou l'autre révélée au grand jour. Mais d'ici-là, ce fils, qui a tout à prouver à un père exigeant, continuera de jouer, dans l'ombre, avec les nerfs des Boryokudan et des Yakuza, se délectant de la guerre et des morts innombrables que sa "mission" engendre.

Fils adoptif du plus puissant Oyabun de Tokyo, c'est lui qui a imaginé cette mise en scène macabre du suicide d'une jeune vierge, pure et innocente. Et il n'est pas décidé à s'arrêter en si bon chemin. Voir des hommes se déchirer, s'entretuer sous ses yeux l'enchante et le ravit. Car en effet, des deux clans, aucun ne sait qui tire les ficelles dans leur dos. S'ils avaient tout d'abord pensé à une manœuvre de la police pour les faire accuser, ils comprirent bien assez vite qu'ils faisaient fausse route et qu'on se jouait d'eux. Des recherches ont depuis été lancées: infiltrations dans les rangs des forces de l'ordre, interventions musclées parmi les petits clans mafieux des alentours, séquestrations, interrogatoires...Rien n'est laissé au hasard. Mais un mur se dresse tout de même devant eux : aucune rumeur, aucun nom, rien ne se presse à leurs oreilles pour comprendre d'où vient ce mal, cette machination.

Une trahison? Qui s'est faufilé il y a peu parmi leurs rangs, qui s'est mis à travailler pour eux ces derniers mois? Cela peut-être n'importe qui, mais comment savoir? La méfiance s'installe alors parmi les clans, mais comment être sûr que le mal les ronge de l'intérieur? Un individu seul ne pourrait détenir autant d'informations, tant sur les Yakuza que sur les Boryokudan. Et les indic's, par les temps qui courent, se payent à prix d'or... Mais rien ici bas, n'est impossible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boryokudan.pro-forum.fr
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'Histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boryokudan :: L'Organisation Interne-